Rechercher

comprendre et réharmoniser ton système nerveux

Dernière mise à jour : 14 févr.

Chère cher toi,


Sur instagram et facebook, je t'ai présenté l'anatomie de ton système nerveux. J'ai notamment évoqué le fait que dans la médecine ancestrale, ces derniers était comparés à un bel arbre qui pousse à l'intérieur de toi, mais à l'envers. Je t'ai aussi décrit le système nerveux central ainsi que le système nerveux périphérique.


Dans cet article, je te propose de pousser un peu plus loin la connaissance de ce système en l'observant d'un point de vue physioloique.

Au sein du système nerveux, on trouve donc le système nerveux somatique et le système nerveux végétatif ou viscérale.


- Le système nerveux somatique est en lien avec les récepteurs extéroceptifs de ton corps. Ils sont situés dans la peau et ils réagissent à des stimulis extérieurs comme par exemple la chaleur ou la pression. Ton corps est également équipé de récepteurs proprioceptifs qui recueillent les informations des muscles, des articulations et des os. (Si tu prends mes cours, tu sais que nous travaillons beaucoup l'aspect proprioceptif de l'être !)


- Le système nero-végétatif ou autonome, ou encore viscéral est quand à lui connecté aux récepteurs intéroceptifs qui correspondent aux nerfs qui innervent les viscères, les organes, les vaisseaux sanguins et les glandes. Il enveloppe, englobe et emmaillote les organes et les glandes. C'est lui qui gère les fonctions automatiques internes de ton organisme comme par exemple la respiration, le rythme cardiaque, la digestion, l'élimination, les glandes endocrines et seins, l'appareil génitale et sexuel, le muscle diaphragmatique. Il coordonne, régule, active et harmonise tout tes systèmes vitaux. Il forme le système rythmique de ton corps et il fonctionne grâce à deux types de nerfs : Les nerfs orthosympathiques et les nerfs parasympathiques.


Concrètement, les nerfs orthosympathiques préparent l'organisme à l'action et soutiennent la capacité de réaction de ton organisme (accélération de l'activité cardiaque et respiratoire, augmentation de la tension artérielle, dilatation des pupilles, augmentation de la transpiration, diminution de l'activité digestive…). Quand tu as peur, ou face au stress, c'est eux qui te font combattre ou fuir. Son énergie pourrait être qualifiés de yang.


Les nerfs parasympathiques, quand à eux correspondent à la relaxation, à la régénération et au ralentissement de ton organisme (rythme cardiaque et activité respiratoire ralentis, tension artérielle diminuée, digestion, assimilation, nettoyage, élimination, réparation, régénération et appétit sexuel favorisé.) Ils soutiennent le travail interne des organes et pourraient être qualifiés de Yin.


La majeur partie des nerfs sympathiques et parasympathiques passent par le diaphragme soit au niveau de sa coupole, soit au niveau de ses piliers. Or ce muscle diaphragmatique, est un lieu bien souvent tendu et stressé ce qui comprime les nerfs qui le traversent. La est une des raison du déséquilibres du système nerveux autonome.


Peut-être as-tu remarqué que dans nos sociétés modernes occidentales, nous n'accordons que peu de crédit aux qualités comme le calme, la passivité, la lenteur ou la sensibilité. En effet, notre monde s'appuie principalement sur des qualités comme l’efficacité, la productivité et le rendement. L'intuition, l'imagination et les sentiments sont considérés comme des mignonneries comparées à l'intellect et la raison. Nous abordons la vie avec force et détermination sans jamais nous laisser aller et guider par notre intuition et par notre cœur. Ce faisant, nous stimulons sans cesse et continuellement le système nerveux orthosympathique. Nous avons oublié que la détente est un besoin fondamentale au même titre que manger ou dormir et que c'est en écoutant le cœur que nous avons confirmation que quelque chose est juste ou bon pour nous. Nos symptômes d'épuisements, moments d'hyper activités, stress et burn out trouvent ici une réponse. Ils sont en effet en total désaccord par rapport au rythme que nous enseigne la nature à savoir qu'après le jour vient la nuit et qu'après l'été vient l'hiver.


Conscientiser le souffle, rechercher les zones de tensions dans le corps, retrouver le poids du corps, relâcher et trouver de l'espace dans la région de la gorge, dans la mâchoire avec la langue, dans les yeux, dans le crane et dans la nuque, relâcher le haut du corps, masser le point sur le sternum qui se situe entre les deux seins, poser la main sur les organes du corps, boire de l'eau tiède en dehors de repas et prendre soin de sa peau sont des choses qui permettent une ré-harmonisation et la régulation du système nerveux autonome.

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Née à Oak Park, Doris Humphrey grandit à Chicago. Elle étudie d'abord la musique avec sa mère, professeur de piano, puis la danse classique, la danse folklorique et la rythmique Jaques-Dalcroze. En 19

Mary Wigman, s'inscrit dans cette tendance artistique et littéraire du 20ème siècle traversant différents arts nommée « expressionnisme ». Ce dernier trouve son inspiration dans les œuvres de Nietzsch

Sur instagram, je t'ai proposé une brève présentation de ce danseur, chorégraphe, maître de ballet et théoricien austro-hongrois et allemand. Tu peux lire le post ici : https://www.instagram.com/p/CWX