Rechercher

Rudolf Von Laban et les fondations de la danse moderne

Dernière mise à jour : 14 févr.

Sur instagram, je t'ai proposé une brève présentation de ce danseur, chorégraphe, maître de ballet et théoricien austro-hongrois et allemand.


Tu peux lire le post ici : https://www.instagram.com/p/CWXikRAoqvV/


R. Von Laban offre aussi à la danse son premier corpus théorique, qui reste aujourd'hui encore le plus étendu, le plus large et le plus complet en matière de compréhension du mouvement. On peut ainsi retenir quelques notions :

LA KINESPHERE : C’est la bulle qui entoure le danseur. Elle se limite à l’espace personnel, déterminé par l’extension des jambes et des bras, sans changement de la base d’appui. C'est la bulle imaginaire dont le danseur est le centre ; elle se déplace avec lui dans l'espace. C'est une image très utilisée aujourd'hui pour comprendre quel volume le corps occupe dans l'espace. Ainsi le mouvement est constitué par le trajet entre différents points de l'espace, et non par une succession de poses. Pour Laban, le mouvement est donc intimement lié à l'espace.


LA CHOREUTIQUE : C'est l'étude du corps dans son mouvement spatial. La science, l'analyse et la synthèse du mouvement. Comme vu dans le point précédent, le mouvement est toujours un trajet entre deux positions grâce à la Kinésphère .


LA KINETOGRAPHIE, CINETOGRAPHIE OU NOTATION LABAN : C'est une méthode de notation du mouvement conçue comme une partition. De nos jours, certains chorégraphes contemporains et théoriciens de la danse utilisent cette notation comme moyen de mettre en mémoire le mouvement dansé.


LE FLUX DU MOUVEMENT : Laban affirme que l'espace vide n'existe pas. Si la danse classique décompose le mouvement en succession de poses, Laban voit le mouvement comme un flux développé de façon organique et naturelle. Il aborde ainsi la notion de qualité de mouvement.



Il va effectivement, observer les différentes manières de bouger son corps jusqu'à définir les fondamentaux du mouvement que sont, l'espace, le temps le poids et le flux. C'est la manière dont les trois premières choses s'articulent qui donne le flux.


- L'espace : Laban creuse l'espace. Il lui donne une profondeur et ne va plus s'adresser au public. Ce n'est plus le danseur qui vient occuper l'espace, c'est le danseur qui créé et change l'espace. L'espace part donc du corps du danseur et c'est une notion fondamentale.


- Le temps : Jusque là, le mouvement était tributaire de la musique. Laban expérimente le mouvement sans musique. Il cherche un rythme intérieur et non extérieur.


- Le poids : Dans la danse classique, on essai d'échapper à la gravité. Laban fait du poids un allié. On travaille avec la gravité et non contre elle. On se sert désormais du sol comme d'un partenaire.


- Le flux : Tout mouvement trouve son origine dans une pulsion. A un mouvement fort correspond une détente. C'est la première fois que l'on enseigne une technique basée sur les notions de poids et de chute. Laban théorise tout cela et à ouvre des chemins (Contract & Release (Martha Graham) / Fall & Recovery (Doris Humphrey)


Il définit aussi 8 efforts de base : Tordre | Presser | Glisser | Flotter | epousseter | Fouetter | (Re)pousser | tapoter

6 éléments de mouvements : Fort | légé – Soutenu | Rapide – Direct | Flexible

3 plans : le plan frontale (la porte) associe hauteur et largeur ; le plan sagittal (la roue) associe profondeur et hauteur ; le plan transversal (la table) associe largeur et profondeur.

3 niveaux : haut | bas | moyen

Pour Laban, la personne qui a appris à se familiariser avec l'espace et à le maitriser physiquement possède l'attention. La personne qui maitrise sa relation avec le facteur Poids possède l'intention ; elle acquiert la décision quand elle s'ajuste au temps.

Le grand don de Laban est l'improvisation, au sein de laquelle il laisse le mouvement pousser de manière sauvage.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Née à Oak Park, Doris Humphrey grandit à Chicago. Elle étudie d'abord la musique avec sa mère, professeur de piano, puis la danse classique, la danse folklorique et la rythmique Jaques-Dalcroze. En 19

Mary Wigman, s'inscrit dans cette tendance artistique et littéraire du 20ème siècle traversant différents arts nommée « expressionnisme ». Ce dernier trouve son inspiration dans les œuvres de Nietzsch

Chère cher toi, Sur instagram et facebook, je t'ai présenté l'anatomie de ton système nerveux. J'ai notamment évoqué le fait que dans la médecine ancestrale, ces derniers était comparés à un bel arbre